correspondant agoravox

mardi 2 janvier 2018

LA VIE EN HUREPOIX, D'UNE COMMUNE A L 'AUTRE - HIVER 2017-2018.

  Evénements et initiatives ne manquent pas en Hurepoix. En voici quelques exemples...

                          *  LA FETE DES SAVEURS AUX ULIS.
                                               La dernière fête des 40 ans ...
La traditionnelle "Fête des Saveurs" des Ulis s'est déroulée samedi 16 décembre. Il y avait foule une fois de plus, place de La Liberté, pour le "goûter géant" préparé par les associations. Dans une vingtaine de stands, placés en U, tenus par les bénévoles des associations, chacun pouvait se procurer chocolat chaud, crèpes, châtaignes grillées et bien d'autres gourmandises. Ici, on pouvait faire maquiller les enfants, là les photographier avec le père Noël. Des animations surprises étaient également prévues. Ainsi, vers 16h, on vit tout à coup quatre curieux personnages aux gestes hiératiques,  montés sur échasses , fendre la foule et lui apporter un peu de rêve. En début d'après midi, au centre culturel Boris Vian, les enfants avaient pu assister à un show musical. Il fallait donner une denrée non périssable, destinée aux associations caritatives, pour avoir son ticket d'entrée. Un succès...
De curieux personnages montés sur échasses ont apporté aux Ulissiens un peu de rêve...


Autres vues.

La foule était au rendez-vous.

Cerise sur le gâteau, un beau crépuscule coloré a enchanté la ville.

               *Inauguration d'une nouvelle place aux Ulis.
                                    Les Ulis, une ville qui ne cesse d'évoluer...
Dans le nouveau quartier des Amonts aux immeubles flambant neuf, Françoise Marhuenda, maire des Ulis, a inauguré samedi 16 décembre la place de La Rochelle. "C'est une étape importante dans la rénovation de la ville" a déclaré l'édile. "Nous créons ici un site dynamique dans la continuité du centre ville, plus attractif et accessible qu'auparavant". L' appellation "place de La Rochelle" a été choisie, car elle se situe dans le quartier ouest."Cela permet à tous de mieux se repérer dans la ville. Et on le sait, aux Ulis, on tient à célébrer la richesse culturelle de notre pays" a ajouté la maire. Trois pins sylvestres, symboles de longévité, ont été plantés sur la place pour les 40 ans. Pour finir, Françoise Marhuenda a dévoilé une plaque commémorant cette plantation. "Ces arbres" selon elle "verront ainsi , notre ville évoluer très longtemps". La rénovation du quartier n'est pas terminée: un nouvel immeuble en U où les commerces pourront s'installer doit remplacer ce qui existe.
PS: Faut-il émettre encore une fois le vœu qu'un lieu aux Ulis, place, rue, ou parc.... porte enfin le nom de "Hurepoix", référence qui manque dans cette ville qui a pourtant poussé dans ce territoire - là... Peut-être du côté du quartier "Ile de France", pour respecter le principe d'organisation de la ville , à l'image de la France....


Le discours de Mme la Maire.


Dévoilement de la plaque.



                  * LE MARCHE DE NOEL DE FORGES MET LE TURBO !
Comme chaque année, le marché de Noël de Forges s'est tenu au centre culturel, samedi 9 (en nocturne!) et dimanche 10 décembre. Une quarantaine d'exposants y présentaient des articles divers, surtout de l'artisanat: objets décoratifs, bijoux, céramique, jeux. On pouvait y trouver aussi du miel de la région et des produits d'Ardèche. Place était faite aux associations solidaires comme toujours. Sur le plan de l'animation, les organisateurs ont mis le turbo, avec notamment un concert pop rock non stop, des promenades en calèche, une petite ferme, et surtout le samedi un défilé lumineux avec personnages sur échasses qui a attiré du monde!
Toutes sortes d'articles proposés...

Concert pop rock.

Pour les petits.

Une petite ferme...

Toutes sortes d'animaux...

LA VEILLE EN NOCTURNE:




Grand succès du défilé lumineux (photos proposées par le service communication).

            * DIMANCHE A MEFANO au théâtre de Bligny.
                 Une initiation à la musique contemporaine en forme d'hommage.
Non, ce n'était pas une séance de cirque qui était proposée au théâtre de Bligny dimanche 17 décembre, malgré l'ambiguité de l'appellation (Mefano/Médrano)... Il s'agissait d'un programme ambitieux d'une durée de 4h , conçu comme un hommage à Paul Mefano, chef d'orchestre et compositeur de musique contemporaine reconnu. Une ambiguïté destinée à suggérer suggérer que cette musique réputée élitiste pouvait être elle aussi une source de rêve aux approches de Noël? Cela a débuté par un entretien d'une heure sur le plateau avec le maestro, sur son parcours, coupé par un intermède musical: l'interprétation de son "Instantanée pour trombone solo" par François Lemonnier. Suivirent trois concerts, coupés de pauses conviviales, avec la participation de nombreux musiciens amis : un savant dosage de morceaux classiques et contemporains, une interprétation  des "Quatre saisons de Buenos Aires" d'Astor Piazzola, et un concert final de musique contemporaine. Plusieurs oeuvres de Méfano ont été jouées. Pour Nicolas Hocquengheim, le directeur du théâtre," Il existe à coup sûr des filiations entre tous les types de musique". Cet après midi musical l'aura sans doute démontré.
François Lemonnier interprétant "Instantanée pour un trombone" de Paul Mefano , en présence du compositeur (à droite).

L'entretien avec Paul Mefano.


A SUIVRE

AUTRES ARTICLES A VENIR ....

* Nous reprenons ici , avec parfois  des différences ou plus d'images, nos articles déjà parus  dans LE REPUBLICAIN DE L'ESSONNE.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire