correspondant agoravox

dimanche 7 janvier 2018

CONNAISSEZ-VOUS LE PARC DES ULIS ?


Le parc des Ulis  est situé au nord de la ville (d'où son appellation courante de "parc nord"), dans le prolongement de son axe principal, l'avenue des Champs Lasniers (les Champs Elysées des Ulis!). Il est vaste (33 ha), est adossé au nord à un  bois qui descend vers la vallée de l'Yvette, et comporte trois pièces d'eau: le grand étang , qui s'étire d'est en ouest, un plus petit étang en arrière plan, lieu privilégié de pêche, et un bassin rond.



                                                           Le grand étang en automne.

Il se caractérise par un relief de collines plantées d'arbres.
Le site offre des vues privilégiées sur les grandes tours des Ulis (les "Bergères"), qui se reflètent dans l'étang comme dans un miroir. Le promeneur qui découvre le parc aura un peu la même sensation qu'à Central Park où l'on aperçoit les tours de Manhattan au delà des arbres.

Les grandes tours des Ulis vues du parc: un petit air de Manhattan?

                                                    Une création des architectes des Ulis.
Il a été entièrement conçu par les architectes des Ulis, Robert Camelot et François Prieur, qui se souciaient de ménager des espaces de verdure dans la nouvelle cité. Il en existe deux autres: le parc urbain, derrière la mairie, et le parc sud, ex bois des Gâtines reconverti, du côté de Saint-Jean de Beauregard.
Le sol autrefois sur le plateau était parfaitement plat. Les collines du parc ont été créées de toutes pièces il y a une cinquantaine d'années à partir des remblais dégagés pour creuser les fondations des immeubles. Il a été planté de diverses espèces d'arbres: quelques saules pleureurs, des pins ou sapins,

La maquette du projet de parc élaborée par les architectes Camelot et Prieur.
Certaines installations n'ont pas été réalisées.
(CLIQUER sur l'image pour l'agrandir)

mais surtout des espèces plus locales qui assurent la transition avec le bois voisin. De ce fait, le parc garde un aspect assez sauvage, contrairement aux parcs de châteaux de la région aux essences plus rares.
Un souci de favoriser la biodiversité accentue cet aspect sauvage: certaines zones du parc restent en friche à cet effet.
Les étangs ont aussi une fonction de retenue d'eau par rapport à la vallée de l'Yvette située plus au nord.
Récemment, lors de l'exposition Art et Architecture proposée à l'occasion des 40 ans de la ville, la maquette du projet élaboré pour le parc par les architectes a été présentée. Elle n'a pas été entièrement réalisée, mais l'essentiel y est (cf illustration ci dessus).

Un agréable coin du parc dans la lumière de mai
Un agréable lieu de détente et de loisirs.
Le parc est vaste et l'on peut y faire de grandes promenades. Il recèle des coins pleins de charme, où des bancs ont été judicieusement installés: quel plaisir par exemple de se reposer un instant  à l'ombre d'un saule pleureur !  Comme dans tous les parcs publics, on vient aussi y promener son chien, les jeunes mamans y sortent leur bébé en  poussette. Certains régulièrement viennent y faire aussi leur footing, les enfants peuvent circuler en vélo.Souvent des collégiens ou des lycéens s'y

Passage de la course l'Ulissienne au parc des Ulis - Juin 2016.

exercent à la course d'orientation sous la direction de leurs professeurs. Un parcours sportif y a aussi été créé . A l'est du site, un terrain de foot et un autre de rugby ainsi que des tennis attendent les amateurs. Ajoutons y deux aires de jeux pour les petits, dont une installée sur la "plage"de sable aménagée au bord de l'étang. Mais attention: baignade interdite! A la belle saison, on peut s'allonger dans l'herbe, y pique niquer ; des tables ont aussi été prévues non loin d'un point barbecue très prisé le week end. On peut enfin y pratiquer la pêche, cette activité est gérée par ULIS PECHE PASSION.

Un lieu de vie aussi pour la faune.
Un des grands plaisirs des promeneurs, notamment en famille, est d'observer toute une faune qui au fil du temps a élu domicile dans ce parc et y prospère. Au printemps notamment, les nombreuses naissances constituent surprises et enchantement pour les passants. Ne nous voilons pas la face, le grand plaisir est aussi de les nourrir, malgré l'interdiction officielle - que personne ne respecte! Les canards colverts y sont nombreux, mais aussi les foulques macroules, sorte de grosses poules d'eau noires à crête blanche. Sont très présentes aussi les gallinules, poules d'eau plus petites à crête rouge. L'étang est fréquenté aussi par des grèbes castagneux , difficiles à apercevoir car ils plongent longuement sous l'eau à la moindre approche humaine. On voit souvent passer sur l'étang de

Oisons bernaches nés au parc - Mai 2017.

bruyants groupes d' oies bernaches, espèce d'origine canadienne, et depuis deux ans, un couple a choisi le parc pour y faire naître ses petits. Chaque été, ce couple et sa progéniture disparaissent ,pour revenir immanquablement à l'automne  hiberner, en attendant de mettre au monde de nouveaux oisons au printemps. D'autres espèces viennent hiberner au parc, comme les canards Souchet, une espèce sauvage. De même, une grande troupe de mouettes rieuses a ses habitudes hivernales au parc. La présence de hérons et de cormorans est également assez fréquente. Il est arrivé qu'on aperçoive aussi sur l'étang de jolis visiteurs égarés: un canard mandarin une année, un canard mignon siffleur une autre fois.

Canards souchet - Janvier 2018.

De nombreuses autres espèces d'oiseaux:
En dehors même des oiseaux des étangs, dont nous venons de parler, de nombreuses espèces d'oiseaux ont élu domicile au parc, ou y font une pause lors des périodes migratoires. Les pies et dans une moindre mesure les corneilles, sont des habituées des lieux. Il en est de même des pigeons communs. On aperçoit souvent des envolées de pigeons ramiers, qui se cachent très haut dans le feuillage des grands arbres , de même que les tourterelles. Des bandes d'étourneaux sansonnets évoluent très souvent dans le parc. Des merles font parfois entendre leur chant mélodieux, et on peut avoir la chance d'apercevoir un geai, un pic vert, et même un pic épeiche... Aux périodes de migration, des grives ont été aperçues, grives musiciennes ou grives mauvis. En automne, les

Mésange bleue - Printemps 2017.

hirondelles virevoltent au dessus de l'étang. Au printemps et en hiver, quand les arbres sont dépourvus de feuilles, on découvre mieux les petits oiseaux qui fréquentent les lieux. Les mésanges charbonnières et les mésanges bleues sont très présentes, et l'on aperçoit parfois leurs cousines à longue queue. Les rouges gorges ne sont pas très farouches. Ont été vus au parc aussi  des fauvettes à tête noire, des groupes de pinsons des arbres, des sittelles torchepot , des troglodytes mignons, et tout récemment, des grimpereaux des bois...

Grive musicienne - Janvier 2017.

Est présente aussi une autre faune, parfois moins sympathique, comme les rats et les  souris. On a pu observer longtemps les évolutions d'un écureuil , et on a même vu un jour une biche bondir d'un fourré avant de disparaître: elle avait dû arriver jusqu'au parc par le bois attenant...Quelques intrus dont on ne sait comment ils sont arrivés là sont à signaler: une tortue de Floride, qui se manifeste à la saison chaude, des perruches, et même des écrevisses américaines... Et puis, il y a ceux qu'on ne voit pas, les poissons! Que trouve-t-on dans nos étangs? Selon Ulis Pêche Passion: des perches,des brochets , des carpes, des gardons...

Hommes et bêtes ont fait jusqu'ici assez bon ménage dans ce parc, lieu de détente et de loisirs mais aussi réel lieu de vie pour toute une faune.

De très beaux soleils couchants se reflètent sur l'étang certains soirs.

EN DECOUVRIR PLUS:

* Le blog LES ULIS, PAYS DES MERVEILLES, est principalement consacré au parc des Ulis. On y découvre de très nombreuses images du parc et de sa faune en toutes saisons.

* Pour découvrir visuellement  la grande variété des OISEAUX DU PARC, voir les pages suivantes:

- A la découverte des oiseaux du parc 1- :

-A la découverte des oiseaux du parc 2- oiseaux des étangs : oies et canards.

-A la découverte des oiseaux du parc 3 - oiseaux des étangs: hérons et cormorans.

-A la découverte des oiseaux du parc 4 - oiseaux des étangs : gallinules, foulques et grèbes.













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire